Stevia rebaudiana, une nouvelle plante sucrée au Maroc – Exigences, techniques culturales et potentialités

Chimie de la plante

Le goût sucré de la stévia est du à la présence dans ses feuilles de stéviols glycosides qui sont des glycosides di-terpéniques solubles dans l’eau. En tout, au moins une dizaine de stéviols glycosides ont été identifiés, mais les quatre principaux présents dans les feuilles de stévia sont: le Stévioside, le Rebaudioside A, le Rebaudioside C et le Dulcoside A avec des proportions dans le poids sec des feuilles respectivement de 5-10%, 2-4%, 1-2% et 0,5-1%. La teneur des plantes en stéviols glycosides dépend du génotype, des conditions climatiques et culturales.

Le pouvoir sucrant des stéviols glycosides (évalué en comparaison à celui du saccharose) varie entre 50 et 450 fois celui du sucre. Il est de 350-450 fois pour le Rebaudioside A, 300-350 fois pour le Rebaudioside D, 250-300 fois pour le Stévioside, 50-120 fois pour le Dulcoside A et non déterminé pour le Rebaudioside C. Concernant la valeur nutritionnelle, les stéviols glycosides ont une valeur énergétique nulle (acaloriques).

Intérêt et utilisation de la stévia

La stévia présente un intérêt agronomique important du fait que c’est une espèce pérenne à bonne capacité de régénération qui s’adapte à une large gamme d’environnements et qui peut être récoltée 3 à 4 fois par an. Sa propagation est possible par semences, boutures ou par culture in vitro de tissus. Elle présente aussi un intérêt économique considérable du fait des utilisations diverses de ses feuilles et de leur extraits. Ces utilisations peuvent être médicinales, alimentaires ou culinaires:

(i) Utilisations Médicinales: amélioration du fonctionnement cardiovasculaire, efficace dans le cas de l’hypertension artérielle, efficace dans le cas de certaines infections chroniques, agent bactéricide, notamment sur Streptococcus mutans, Pseudomonas aerugin, et Proteus vulgaris, action hypoglycémique, sans effet inverse sur le taux du sucre sanguin, inhibe la formation des cavités et des plaques dentaires, utilisations dermatologiques (eczéma, acné, candida, anti-rides), antagoniste au calcium, additif aux comprimés pour l’amélio-ration du goût, améliore l’appétit et aide à la digestion, améliore les fonctions gastro-intestinales, alimentation pour diabétiques et dans les régimes de perte de poids,

(ii) Utilisations Alimentaires et culinaires: édulcorant pour sucrer divers aliments: thé, café, boissons, jus, yaourts, chewing gum, biscuits, cakes, pâtisserie, confiserie, salades, sauces, plats cuisinés…; régime pour perte de poids (obèses et minceurs) et diabétiques; colorant, odorant et savourant; source d’anti-oxydants; utilisation pour diminuer le désir de consommation du tabac.

(iii) Autres utilisations: additif et savourant au tabac, production de régulateurs de croissance des plantes.

La stévia est également utilisée grâce à ses caractéristiques chimiques et nutritionnelles importantes, notamment sa richesse en éléments nutritifs essentiels pour l’organisme (macro et oligo-éléments, vitamines et huiles essentielles).