L’élevage caprin dans la vallée d’Aït Bouguemaz

Origine et mode de conduite des reproducteurs mâles

La reproduction des femelles est assurée par 3 à 4 reproducteurs mâles qui restent dans le troupeau jusqu’à l’usure de leur dentition. Toutefois, des saillies par de jeunes mâles pubères destinés à la vente peuvent couramment se produire avant qu’ils ne soient castrés à un âge de 8 à 9 mois. En effet, les éleveurs préfèrent un maximum de saillies par l’utilisation d’un nombre le plus élevé possible des boucs et de jeunes mâles pendant la lutte en octobre afin d’avoir un maximum de mise bas en mars. Généralement, on note un ratio mâles reproducteurs/femelles reproductrices très élevé, soit 4/20 à 5/20 selon les élevages.

Les reproducteurs mâles sont toujours choisis au sein du propre troupeau parmi les jeunes chevreaux de 8 à 9 mois destinés à la vente. Pour ces derniers, la bonne vigueur de croissance, la grande taille et le poids lourd sont toujours recherchés. Malgré ces critères de choix, le petit format et la faible aptitude de croissance marque la majeure partie du troupeau; étant donné que le recours à un bouc de l’extérieur pour introduire du sang nouveau dans le troupeau est rarement rencontré et ne se fait que dans le cas de manque de boucs dans le troupeau. D’autant plus, les reproducteurs mâles sont réformés à un âge très tardif. Devant cette situation, on note une augmentation importante du taux de consanguinité qui se traduit par une détérioration des performances génétiques du troupeau.

Les mâles reproducteurs sont conduits de la même façon que l’ensemble du troupeau en termes d’alimentation, sans aucun apport supplémentaire, et sont en permanence dans le troupeau. Ceci est souvent accompagné de saillies des jeunes femelles n’ayant pas atteint l’âge et le poids adéquats pour la reproduction. Cette conduite cause fréquemment des avortements et des mortalités post-natales, suite à l’obtention des chevreaux de faible poids à la naissance.

Mode de conduite des chevreaux

Dans la quasi-totalité des élevages, à partir de deux mois d’âge et jusqu’à l’âge de 8 à 9 mois, les chevreaux subissent un mode de conduite extensif sur parcours avec l’ensemble du troupeau sans recours à la supplémentation alimentaire ni aux soins sanitaires. Généralement à cet âge, les animaux de faible conformation, de petite taille et de faible poids sont destinés à la vente quand ils atteignent un poids de 10 à 11 kg. Pour cette catégorie d’animaux, les prix de vente varient de 350 à 400 Dh/tête. Durant la fin de cette phase, les jeunes chevreaux pubères peuvent saillir les femelles du même troupeau avant d’être vendus ce qui diffuse par conséquent des gènes moins performants à la future génération.

Les chevreaux qui ne sont pas vendus à cet âge sont choisis parmi les sujets les plus lourds et de grande taille. Ils subissent tous la castration sauf 3 ou 4 boucs qui sont réservés pour la reproduction. Les animaux castrés subissent un mode de conduite extensif sans apport de complémentation alimentaire ni soins sanitaire jusqu’à ce qu’ils atteignent un poids de 18 à 20 kg à l’âge de 24 mois pour être vendus. Les prix pour cette catégorie d’animaux sont plus intéressants (1.000 à 1.100 Dh/tête) et constituent la principale ressource du revenu de l’élevage. Pour cette raison, ils représentent 2/3 de la totalité des animaux vendus par an. En moyenne, on estime un nombre de 20 chevreaux vendus pour un troupeau de 100 têtes, ce qui dégage un revenu brut d’environ 25.000 Dh/an.

Le taux et les critères de réforme et de renouvellement

Les femelles sont réformées sur la base du critère d’âge; un nombre de 6 à 7 mises bas est souvent le seuil de réforme. D’autres critères de moindre importance sont considérés liés à l’état sanitaire et à la conformation de l’animal (défauts corporels). Les femelles destinées à la réforme sont généralement gardées jusqu’à la période estivale pour être vendues sans leur suite à un prix de 300 à 400 Dh, selon leur état corporel.

Les mâles sont réformés sur la base de leur dentition. Ceux-ci, une fois tondus, sont vendus à des prix intéressants de 1.000 à 1.100 Dh par bouc. Les critères de renouvellement des mâles, dans le cas où il se fait à partir de l’extérieur du troupeau, sont basés sur la bonne conformation, une assez haute taille et un âge assez jeune (8 mois). Toutefois, le recours à ce type de reproducteur ne se fait que très rarement, vu le manque de moyens.