Impact des prix mondiaux des produits de pêche sur le secteur halieutique Marocain: Application d’un MEGC pour le secteur Halieutique

CONCLUSION

L’application d’un modèle d’équilibre général calculable pour le secteur halieutique (MEGC-H) a permis d’évaluer le degré de dépendance du secteur halieutique national au marché international des produits de la pêche. Cette évaluation était basée sur la mesure de l’impact d’une éventuelle augmentation des prix mondiaux des produits de la pêche sur l’économie nationale, la rentabilité des activités de pêche et l’abondance des stocks des espèces exploitées.

Sur la base des résultats de ce scénario, le secteur halieutique s’avère très sensible à la hausse des prix mondiaux des produits de la pêche. Une légère augmentation de ces prix inciterait les producteurs des deux principaux maillons du secteur (pêche et halio-industrie) à accroître leurs productions et ainsi améliorer leurs rentabilités. En conséquence, cette situation favorise la pérennité de leurs activités et contribue implicitement à la préservation des emplois et des investissements dans le secteur.

Au niveau du marché local, l’augmentation de l’offre des produits halieutiques peut entraîner une baisse des prix à la consommation de la sardine, un produit largement consommé au niveau national. Ainsi, les résultats du modèle montrent qu’une augmentation des prix mondiaux des produits halieutiques de 15 % pourrait conduire à une diminution de 2 % des prix domestiques de la sardine. Cela contribuera à améliorer le pouvoir d’achat et la sécurité alimentaire des consommateurs locaux.

Toutefois, en l’absence de mesures de gestion appropriées, l’incitation à la production pourrait encourager la surpêche. Par conséquent, les stocks d’espèces exploitées seraient négativement affectés à mesure que ces prix mondiaux augmentent. Pour une hausse de seulement 15 % de ces prix, le modèle prévoit une augmentation moyenne de la production de 46 % et une diminution de 18 % de la biomasse de sardine, 11 % de la biomasse de maquereau, 23 % de la biomasse de poulpe, 21 % de la biomasse de seiche et 18 % de la biomasse des crevettes. L’intensité de l’impact dépend des conditions d’équilibre du marché et des paramètres biologiques et écologiques caractérisant chaque espèce étudiée.

L’originalité du modèle développé réside dans sa capacité à intégrer la contrainte de durabilité des stocks exploités. Dans ce contexte, le modèle s’est référé à la notion de biomasse équilibrée et repose sur le concept de la production maximale soutenable (MSY) en tant que point de référence pour la gestion. Tenant compte de ces considérations, une fois les prix mondiaux des produits halieutiques augmentent de 10%, le modèle suggère qu’il serait préférable d’imposer une limite de production qui ne dépasse pas, en moyenne, 20% de plus la production de l’année de référence.

L’impact sur les variables macro-économiques serait plutôt minime compte tenu de la contribution du secteur halieutique dans l’économie nationale (2,7 % du PIB). Une légère amélioration est attendue pour les recettes publiques (0,4 %), les dépenses publiques (0,3 %) et le PIB (0,3 %) si les prix mondiaux des produits halieutiques augmentent de 15 %.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Brêthes J.C., O’Boyle R.N.  (1990). Méthodes d’évaluation des stocks halieutiques. Projet CIEO-860060, Centre international d’exploitation des océans, Halifax (Nouvelle-Ecosse, Canada). 963p.

Cadima E.L., (2002). Manuel d’évaluation des ressources halieutiques. FAO Document technique sur les pêches. No. 393. Rome, FAO. 2002. 160p.

COPACE (2013). Résultats du groupe de travail de la FAO sur l’évaluation des petits pélagiques au large de l’Afrique nord-occidentale. Dakar, Sénégal, 21-25 mai 2012.

Dervis K.J., De Melo, Robinson S. (1982). General Equilibrium Models for Development Policy. A World Bank research publication. New York: Cambridge University Press.

DPM (2009). Stratégie de développement et de compétitivité du secteur halieutique. Département de la Pêche Maritime relevant du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts.

DPM (2011). Mer en chiffre. Années 2009 à 2015.

FAO (2014). La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture 2014. Rome. 255 pages.

FAO (2016). La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture 2016. Contribuer à la sécurité alimentaire et à la nutrition de tous. Rome. 224 pages.

FAO (2017). Fishery and Aquaculture Statistics. Global Fisheries commodities production and trade (FishstatJ). In: FAO Fisheries and Aquaculture Department [online]. Rome. Updated 2017. www.fao.org/fishery/statistics/software/fishstatj/en

FISA (2007). Etude stratégique. Programme de mise à niveau de la filière avicole à l’horizon 2012.

Haut-Commissariat au Plan, (2012). Comptes nationaux provisoires 2011 (Base 1998). Maroc.

Kamili A., Doukkali M.R. (2019). Prix mondial du pétrole et production halieutique au Maroc-Approche de couplage d’un MEGC et d’un Modèle Halieutique-. Revue Marocaine des Sciences Agronomiques et Vétérinaires. 7 (1): 38-51.

Lleonart J., Franquesa R., Maynou  F. (2005). Mediterranean Fisheries Simulation TOol: A bioeconomic model for Mediterranean fisheries, version MEFISTO 3.0. 32p.

Lofgren H. (2000). Exercises in General Equilibrium Modeling Using GAMS. Microcomputers in Policy Research 4a. International Food Policy Research Institute, Washington, D.C.

Lofgren H.  (2000). Key to Exercises in General Equilibrium Modeling Using GAMS. Microcomputers in Policy Research 4b. International Food Policy Research Institute, Washington, D.C.

Lofgren H., Harris R., Robinson S. (2002). A Standard Computable General Equilibrium (CGE) Model in GAMS. Trade and Macroeconomics Discussion Paper No. 75, International Food Policy Research Institute, Washington, D.C.

Office de change (2010). Données des exportations et des importations.  http://www.oc.gov.ma.

Office national de la pêche (2011). Statistiques des débarquements. Maroc.

Pan H., Failler P., Floros C. (2007). A regional computable general equilibrium model for fisheries: results of the EU PECHDEV Project.

Schaefer M.B. (1954). Some aspects of the dynamics of populations important to the management of the commercial marine fisheries. Bull. Inter-Amer. Trop. Tuna Comm., 1 (2): 26-56.

Schaefer M.B., (1957). A study of the dynamics of the fishery for Yellowfln Tuna. In the Eastern Tropical Pacific Ocean. Bull. Inter-Amer. Trop. Tuna Comm., 2 (6): 247-285.

Shoven J.B., Whalley J. (1984). Applied General-Equilibrium Models of Taxation and International Trade: an Introduction and Survey. Journal of Economie Literature, 22: 1007-1081.

Suwa A. (1991). Les modèles d’équilibre général calculable. In: Économie & prévision. Numéro 97, 1991-1. L’économie du développement. pp. 69-76.

[1]  L’une des définitions les plus largement acceptées du concept de durabilité a été donnée par la commission mondiale de l’environnement et du développement : «Développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs» (FAO, 2016).

[2]  FISA : Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole au Maroc.

[3] Les taux de change USD à MAD sont obtenus à partir du site web: https://www.oanda.com/lang/fr/currency/average

[4] MSY: conformément à l’appellation anglo-saxonne «Maximum Sustainable Yield».

[5] FAB: Franco à bord

[6] La capture par unité d’effort (CPUE) est proportionnelle à l’abondance du stock: CPUE=Y/E=Q.B.

[7] L’indice (t) est omis car le modèle élaboré est un modèle statique.

[8] COPACE : Comité des Pêches pour l’Atlantique Centre-Est

Source sur Revue Marocaine des Sciences Agronomique et Vétérinaires et ficher PDF
https://www.agrimaroc.org