30 C
New York
jeudi, juillet 18, 2024

Buy now

Le figuier: Un patrimoine génétique diversifié à exploiter

Situation actuelle et importance de la culture du figuier au Maroc

Comme dans les autres pays de la Méditerranée, le figuier est aussi très ancien au Maroc. Les villageois de certaines zones de production (Taounate, Chaouen, Ouezzane) affirment que sa culture est très ancienne et que le fruit séché s’échangeait avec les céréales, en provenance du Gharb. Sa culture, qui couvrait jadis plusieurs terrains plats, reste actuellement inféodée aux collines, aux terrains en pente et au abords des habitations.

Ce vrai méditerranéen a été oublié et a été classé comme une espèce a importance secondaire malgré l’importance qu’il peut jouer dans la mise en valeur de nombreuse régions, surtout avec les sécheresses et la réduction dans les disponibilités en froid nécessaires à la fructification des espèces fruitières intensives comme le pommier, le pêcher, le poirier et d’autres.

Actuellement, sa culture occupe une superficie d’environ 56 000 ha et fournit une production de 68 000 t de figues fleurs et figues d’automne (fraîches et sèches). Il se place parmi les espèces fruitières ayant une importance économique majeure, notamment dans les régions du nord marocain (Taounate, Chaouen, Ouezzane, Tétouan). Dans ces zones, l’abondance de cette culture sur des terrains en pente forte, caractérise de façon frappante son adaptation aux conditions pédo-climatiques de ces régions (Photo page 1). La culture est orientée principalement vers la production de figues sèches. Ce secteur constitue une source de revenue importante pour les autochtones et contribue à la promotion de l’emploi de main d’œuvre en milieu rural.

Le figuier joue également un rôle important dans la conservation des sols et l’embellissement des paysages. Etant un arbre rustique et facile à conduire, cette espèce doit être développée et doit constituer une culture alternative. Le figuier est caractérisé par une grande tolérance à la sécheresse, grâce à son système racinaire abondant, poussant et ramifié. Il répond parfaitement aux apports d’eau en montrant une croissance rapide avec une mise à fruit prolifique.

Conscient de l’importance du figuier pour la mise en valeur de nombreuses régions du Maroc, l’INRA a conduit plusieurs projets de recherche pour sélectionner un matériel végétal performant pour la culture. La capitalisation de plusieurs résultats de recherche transférables ouvre des perspectives prometteuses pour le développement de cette culture, qui bénéficie actuellement d’un regain d’intérêt.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: