Performances en croisement de la race Texel avec des races ovines locales

Performances à l’abattage

Le génotype de l’agneau a eu un effet très hautement significatif sur l’âge à l’abattage, alors qu’il n’a pas eu d’effet sur leur poids vif à l’abattage. Toutefois, les génotypes croisés impliquant le Texel (TbxD’man, TbxTimahdite et TbxDT, tous confondus) ont été, à l’abattage, plus lourds de +1,85 kg et plus jeunes de moins 8 jours que les agneaux de race pure (D’man et Timahdite) et croisés DT, tous confondus (Fig. 8). De même, les agneaux croisés de pères Tb ont présenté une carcasse chaude plus lourde de +1,33 kg et un rendement en carcasse moyen supérieur de +1,17%.

Le mode d’élevage des agneaux a eu un effet très hautement significatif sur l’âge, le poids à l’abattage et le rendement en carcasse. En effet, les agneaux nés triples ont été, au moment de l’abattage, plus légers de 3,9 kg et plus âgés de 12 jours et présentent un rendement en carcasse inférieur de 2,18% à ceux des agneaux nés simples. Les agneaux nés doubles ont présenté des performances intermédiaires entre les simples et les triples pour les mêmes caractères.

Le sexe de l’agneau a eu un effet hautement significatif, à l’exception de l’âge à l’abattage, sur les poids à l’abattage et de la carcasse ainsi que sur le rendement en carcasse. Les mâles ont été plus lourds à l’abattage de +3,95 kg bien que plus jeune de 2 jours que les femelles (Fig. 9). Cependant, leur rendement en carcasse a été inférieur de 2,45% comparé à celui des femelles (Fig. 10).

Dépôt du gras

Le génotype a eu un effet très hautement significatif sur le dépôt de gras mésentérique. Ce sont les agneaux croisés impliquant la race Tb qui ont déposé le moins de gras mésentérique. Le poids du gras mésentérique varie de 315 g pour les Tb x Timahdite à 464 g pour Tb x DT et varie de 541 g pour les agneaux Timahdite à 607 g pour les agneaux DT (Fig. 11). La même tendance a été observée pour le score du gras interne, indiquant que le meilleur croisement, en faisant référence au dépôt de gras interne, est le croisement Tb x Timahdite.

Par ailleurs, nous avons observé que ce sont les agnelles qui ont déposé le plus de gras interne +198 g pour le gras mésentérique en comparaison avec les agneaux mâles.

Le faible état d’engraissement de la carcasse des agneaux croisés Tb comparé à celui déposé dans d’autres expériences dans la carcasse croisée de type IF, L et MP, indique que l’utilisation en croisement de la race Tb a permis de produire des agneaux avec moins de gras que les agneaux IF, L et MP. En effet, l’aptitude de la race Tb, bien connue par ses caractéristiques de qualité de la carcasse musclée et maigre s’est transmise chez les agneaux croisés issus de pères Tb accouplés à la brebis locale marocaine.

Le faible dépôt de gras est plus accentué chez les croisés Tb que les croisés de pères améliorés des races IF, LC et MP. En effet, nous avons observé que la carcasse des agneaux des races d’origine française ont tendance à déposer plus de gras de couverture dans la carcasse que les agneaux des races locales.

Développement musculaire

Le génotype de l’agneau a eu un effet hautement à très hautement significatif sur les différents paramètres mesurés sur la carcasse froide. Ainsi, la carcasse des agneaux contenant les gènes de la race Tb (Tb x Timahdite, Tb x D’man et Tb x DT) ont tous présenté une carcasse avec un bon développement musculaire en comparaison avec la carcasse issue des agneaux de races pures Timahdite et D’man ou croisés DT tous confondus. En effet, la carcasse de ces derniers est moins longue (-3,44 cm) (Fig. 12), présente un gigot plus court (-2,68 cm) et est plus large, soit +1,70 cm et +3,15 cm respectivement pour la largeur de la carcasse mesurée au niveau du gigot et de la poitrine (Fig. 13).

En outre, la carcasse des agneaux de pères Tb est plus conformée et plus compacte soit une supériorité de +1,2 points et +3,92% par rapport à la carcasse des agneaux n’impliquant pas la race Tb, respectivement pour la conformation et la compacité de la carcasse (Fig. 14). En plus, la conformation appréciée subjectivement a été significativement supérieure. Cette supériorité de la conformation des agneaux croisés de types améliorés (Fig. 15), notamment d’origine française IF, a été également observée antérieurement.

L’ensemble de nos résultats confirme l’avantage de la race Tb comme race de croisement terminal dans les conditions marocaines, en termes de croissance des agneaux, de la conformation de la carcasse et de production d’une viande maigre de qualité.