16.3 C
New York
mardi, mai 21, 2024

Buy now

Nouveaux aliments pour les ruminants à base de fruits de cactus

Les raquettes de cactus en tant qu’aliment pour les ruminants

Valeur nutritive et mode de présentation

Les raquettes des cactus sont des tiges et portent les feuilles transformées en épines. Leur épiderme est constitué d’une mince couche de cellules recouverte de cutine et de cire. Les dimensions moyennes d’une raquette sont 34 cm de longueur et 17 cm de largeur. L’épaisseur des raquettes varie d’environ 1 à 2 cm. La composition chimique et la valeur nutritive des raquettes de cactus sont présentées dans le Tableau 2.

On note que la teneur en matières azotées totales des raquettes et des rebuts de fruits est très faible. La valeur énergétique du cactus est presque égale à celle de la luzerne (0,12 unité fourragère par kilogramme de matière brute).

Au niveau minéral, la raquette de cactus présente un rapport phosphocalcique (Ca/P) très élevé pouvant atteindre 40. Les cladodes sont aussi riches en vitamine A.

Les caractéristiques des raquettes varient en fonction de la saison. La teneur en matière sèche a tendance à être plus élevée durant la période sèche. La teneur en matière sèche augmente aussi avec l’âge des raquettes.

La distribution des raquettes de cactus dans l’alimentation des animaux peut se faire sous plusieurs formes.

Les raquettes peuvent être présentées sous formes de lamelles ou cossettes. L’éleveur coupe les raquettes à l’aide d’un couteau ou d’une faucille et les laisse sécher au soleil quelques jours avant de les distribuer aux animaux. Un hachoir électrique est actuellement disponible dans certains endroits du pays telle que la province de Guelmim et qui permet de couper de grandes quantités de raquettes en peu de temps.

Il est préférable de déshydrater les raquettes avant de les distribuer pour améliorer le niveau d’ingestion par les animaux. De cette façon, le risque de diarrhée sera diminué par la réduction de la teneur en eau. Enfin les raquettes fraîches ne sont mieux consommées que lorsqu’elles sont flétries.

Ce séchage peut être poussé jusqu’à réduction de la teneur de l’eau à environ 10%, ensuite les lamelles peuvent être broyées et transformées en farine qui peut être incorporée dans un aliment de commerce.

Les variétés épineuses peuvent représenter un danger de blessure pour les animaux. Les variétés inermes sont de fait les plus appréciées, néanmoins il est possible d’éliminer les épines en les brûlant.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: