16.3 C
New York
mardi, mai 21, 2024

Buy now

Nouveaux aliments pour les ruminants à base de fruits de cactus

Préparation du mélange en «vrac séché» ou en «ensilage»

Broyage des fruits de cactus: Les fruits de cactus sont broyés à l’aide d’un broyeur en tôle inoxydable conçu pour cet usage. Environ 15 minutes sont nécessaires pour broyer 100 kg de fruits de cactus.

Broyage de la paille: La paille est broyée pour obtenir des brins d’une longueur de 1 à 2 cm. Un broyeur de paille est utilisé pour cette fin. Le temps nécessaire pour broyer 100 kg de paille est d’environ 1 heure.

Mélange des ingrédients: Dans un mélangeur, similaire à une bétonnière, les quantités adéquates des différents ingrédients sont déversées et mélangées pour obtenir un mélange homogène. L’urée est solubilisée dans l’eau, dans un petit seau à part, pour assurer une homogénéisation de la distribution de cette matière première dans le mélange. Le sel est aussi dissout dans l’eau et mélangé à l’ensemble.

Le matériel utilisé à Guelmim pour mélanger l’ensemble des ingrédients peut être utilisé pour un malaxât de 50 kg. A cet effet, une durée de 15 minutes est nécessaire pour assurer un bon mélange. Cependant, cette durée peut être réduite moyennant des améliorations du mixeur.

Séchage du mélange alimentaire: Le malaxât obtenu est déversé dans des caisses puis étalé sous le soleil pour sécher. Un plastique ou tout simplement un sol bétonné peut être utilisé pour l’étalage du mélange. Ce mélange doit être remué de temps en temps (avec un râteau) pour accélérer le dessèchement et éviter la fermentation des sucres contenus dans les fruits de cactus.

La durée nécessaire pour le dessèchement du mélange peut varier de 1 à 4 jours en fonction de l’ensoleillement.

Une fois séché, le mélange peut être conservé dans des sacs pour une utilisation ultérieure.
Ensilage du mélange alimentaire: Le malaxât obtenu peut être directement ensilé (sans séchage). Cette opération consiste à:

  •  mettre le mélange alimentaire frais dans des sacs en plastique d’une capacité d’environ 40 kg ou plus;
  •  bien tasser pour chasser l’air de l’intérieur du sac;
  •  fermer le sac avec une ficelle tout en s’assurant que le maximum d’air est chassé du dessous de la ficelle;
  •  doubler le sac rempli d’ensilage par un autre pour assurer sa protection d’éventuelles perforations;
  •  laisser ces sacs pendant au moins 3 ou 4 semaines avant de les ouvrir pour une distribution aux animaux.

La composition chimique et la valeur nutritive du mélange (séché ou ensilage) sont présentés aux tableaux 5 et 6.

Prémices sur les performances zootechniques

Le mélange alimentaire séché a été distribué à des ovins, caprins et camelins. Toutes ces espèces animales ont rapidement accepté et consommé l’aliment. Il est évident qu’une période d’adaptation est nécessaire pour éviter tout problème rencontré lors des changements de régime alimentaire. Aucun problème digestif ou de toute autre nature n’a été remarqué chez ces animaux témoignant de la bonne appétibilité du mélange produit.

Les premiers résultats sur les performances zootechniques obtenues sur des caprins en croissance ayant reçu le mélange séché à base de fruits de cactus pendant 1 mois sont comme suit:

  •  Gain moyen quotidien: 100 g/jour;
  •  Quantité de mélange alimentaire distribuée: 1 kg/animal/jour;

Un autre essai expérimental sur des ovins en croissance est en cours de réalisation dont les premiers résultats sont prometteurs.

Coût de production des mélanges alimentaires

Le coût du kg de mélange alimentaire séché (environ 85% de MS) est donné au Tableau 7.
Sachant que le mélange doit être séché, le coût du kg de mélange alimentaire séché (85% de MS) est d’environ 1,87 Dh/ kg.

Quant à l’ensilage, le coût de production (aliments et plastique) serait de:

  •  Le mélange alimentaire: 1,21 Dh/Kg d’aliment;
  •  Les sacs en plastique: 0,10 Dh/Kg d’aliment;

Soit un total de 1,31 Dh/Kg d’ensilage.

Conclusion

De ces travaux réalisés sur la valorisation des fruits de cactus en alimentation des ruminants ont montré que la production de mélanges alimentaires à base de fruits de cactus non commercialisés est possible. Elle peut se faire sous forme de mélange en «vrac séché» ou en «ensilage». Ces aliments sont bien acceptés par les animaux tout en leur assurant des performances zootechniques et économiques intéressantes.

Ce nouveau mélange alimentaire développé, caractérisé par une valeur nutritive intéressante et un coût relativement plus faible que les aliments classiques, devrait donc avoir des impacts positifs aussi bien sur le revenu de l’éleveur que sur le développement de la culture du cactus dans la région

A. ARABA (1), M. COLLADO (2), A. BOUTOUBA (3), A. SAHNOUN (4)
(1) IAV Hassan II, (2) ENITIAA-Nantes, (3) Agence pour la Promotion et le
Développement des Provinces du Sud du Royaume, (4) Direction de l’Elevage.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: