4.8 C
New York
mardi, décembre 7, 2021

Buy now

Productivité des ovins et bovins en zone de montagne: Cas de la Province d’Azilal

Conduite prophylactique

Prévention des maladies parasitaires

Pour une bonne protection des animaux contre les parasites, il faudra prévoir trois traitements par an pour chaque ovin adulte, en utilisant un produit antiparasitaire interne et externe (à base de l’Ivermectine ou autre produit efficace):

• Dans les zones de moyenne montagne, un traitement la veille de la saison pluvieuse (octobre – novembre), suivi d’un second au mois de mars et un troisième en saison chaude (juin).

• Dans les zones de haute montagne, le premier traitement vers les mois de novembre – décembre, un second au mois de mai et un troisième en saison chaude (mois d’août).

Pour les agneaux et agnelles dans les deux systèmes, la première application de ce traitement devra être effectuée après le sevrage.

Prévention de l’entérotoxémie

Pour bien contrôler cette maladie, la vaccination de tous les animaux est obligatoire. Généralement, une vaccination tous les 6 mois en période de changement des régimes alimentaires, à l’aide d’un produit efficace (Coglavax par exemple).

Pour les brebis gestantes, il faudra appliquer une vaccination juste au début de leur troisième mois de gestation. Une autre vaccination devra être effectuée après une durée de six mois à partir de la date de la première injection. Pour les agneaux, il faudra appliquer une vaccination vers un mois d’âge avec un rappel six semaines plus tard. Les animaux achetés devront être vaccinés immédiatement avec un rappel six semaines plus tard, à condition de ne pas dépasser le quatrième mois de gestation pour les brebis.

L’application du vaccin se fait par injection sous cutanée à raison de 2 cc par ovin, quelque soit son âge.

Prévention de la myopathie

La prévention de cette maladie dominante chez les agneaux, dans l’ensemble des zones étudiées, débutera par l’application d’un traitement à base de sélénium chez les brebis au début de leur quatrième mois de gestation. Une autre application devra être effectuée chez les agneaux nouveaux nés à deux semaines d’âge. L’application de ce traitement se fait par injection sous cutanée à raison de 2 cc par ovin.

Tonte

La tonte devra être réalisée vers le mois de mars dans les zones de haute montagne, et après le sevrage des agneaux, vers le mois de mai dans les zones de moyenne montagne. Elle concernera l’ensemble des animaux mis à la reproduction.

En outre, au vu des risques de la conduite des animaux sur parcours, une surveillance quotidienne de l’état sanitaire des animaux s’impose durant tous les stades de production, et ce afin de pouvoir contrôler les problèmes sanitaires qui pourraient survenir.

Conduite de l’engraissement

Après deux à trois mois du sevrage des agneaux, c’est-à-dire, vers début mai en haute montagne et début juin en moyenne montagne, l’état de la végétation devient favorable à la production d’un aliment grossier de qualité (foin de luzerne), et le poids des agneaux mâles s’approcherait d’une valeur moyenne de 30 kg. Ainsi, il deviendra indispensable de les séparer des femelles et de les répartir en lots homogènes de 5 à 8 agneaux selon le poids. Ensuite, il faudra les mettre sous un régime alimentaire accéléré pendant une durée d’engraissement de 60 à 70 jours, à l’issue de laquelle, ils seront vendus.

En l’absence de traitement antiparasitaire et de traitement contre l’entérotoxémie avant le début d’engraissement (cas des agneaux achetés), une application de ces traitements au début de l’engraissement est indispensable.

Les aliments utilisés pour l’engraissement des agneaux seront: le foin de luzerne distribué à volonté qui sera utilisé comme aliment grossier. La ration concentrée sera composée de 73% d’orge, 25% de tourteau de tournesol et 2% de CMV. Les agneaux recevront une quantité moyenne de 0,9 à 1,1 kg d’aliments concentrés par tête et par jour. Cependant, il faudra veiller à effectuer des contrôles quotidiens des quantités d’aliments distribuées et celles refusées par les animaux, et ensuite ajuster les quantités offertes de telle sorte que les refus soient autour de 10% du distribué.

Par ailleurs, la période d’engraissement devra être précédée d’une phase d’adaptation d’environ 8 jours où la nouvelle ration sera introduite progressivement dans le régime alimentaire des agneaux.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: