Situation de l’Agriculture Marocaine n°11

Le déroulement de la campagne agricole 2012/13 au niveau pluviométrique a été marqué par l’importance des précipitations précoces.

En effet, 50% du cumul pluviométrique national a été reçu avant le mois de Décembre 2012 (217 mm contre 135 mm la campagne 2011/12 et 106 mm en année normale) ce qui a permis l’installation des cultures d’automne dans des conditions techniquement adéquates.

Elle a été marquée aussi durant la période du mois Décembre jusqu’à la moitié du mois de Janvier 2013 (environ 45 jours) par de faibles précipitations ayant affecté les cultures d’automne principalement dans les régions de : Haouz, R’hamna, Chiadma-Haha et Souss-Massa.

A partir de la dernière quinzaine du mois de février et tout au long du mois de mars 2013, des pluies importantes et bénéfiques ont été enregistrées ce qui a permis notamment:

• de redresser l’état des cultures en place, surtout les céréales d’automne de semis tardifs;

• d’accélérer la cadence des travaux d’entretien des céréales d’automne (lutte contre les mauvaises herbes, application des traitements fongiques et épandage des engrais de couverture);

• d’améliorer le développement de l’arboriculture fruitière;

• d’améliorer le couvert végétal des parcours ;

• d’installer les cultures de printemps (tournesol, pois chiche,maïs,…),

• et en fin d’améliorer le taux de remplissage des barrages ainsi que le niveau des nappes phréatiques.

Cependant, les fortes précipitations, qui se sont allongées jusqu’au mois d’avril, ont entraîné des stagnations d’eau limitées au niveau de certaines régions notamment celles du Gharb et de Taounate.

Les pluies enregistrées, du 16 au 19 Mai 2013 ont atteint en moyenne 4 mm contre 3 mm la campagne précédente (17 mm pour la normale à la même date). Elles ont eu un impact positif sur le développement des cultures de printemps et des céréales semées tardivement. Plusieurs régions  ont en bénéficié. Il s’agit notamment des régions agricoles du Moyen Atlas (10 mm), Saïss (9 mm), Haut Atlas, Pré-Rif et Rif ainsi que Gharb-Zear (6 mm), Chaouia-Doukkala (5 mm), l’Oriental et Tadla-Tensift (4 mm) et le Saharien (1 mm).

Le cumul pluviométrique moyen national a atteint 451 mm contre 375 mm en année normale (moyenne sur 30 ans). Cet excédent concerne l’ensemble des régions agricoles à l’exception de la zone Saharienne et varie de 4% (Oriental) à 60% (Moyen Atlas).

Télécharger