Utilisation du sorgho comme brise vent starter pour de jeunes plantations d’agrumes

Présentation du verger

Le verger concerné est situé sur la côte atlantique de Larache, au nord ouest du Maroc. C’est une zone caractérisée par des vents locaux de forte intensité relative en hiver (grand vent à violente tempête sur l’échelle de Beaufort) et de faible intensité durant le reste de l’année (calme à vents frais). Le verger a été crée entre 2008 et 2011, il compte 500 ha de mandarinier Afourer planté sur butte, en grande partie à 6×2, et équipé d’installation de goutte à goutte et de fertigation.

Les principaux porte-greffes utilisés sont le citrange carrizo (333 ha), le volkameriana (63 ha), le bigaradier (86 ha) et le citrimulo (18 ha). De la mer vers l’intérieur, la topographie du terrain est un continuum de formation sablonneuse, comprenant une première parcelle de 76 ha donnant sur la falaise côtière, prolongée par une seconde parcelle de 120 ha en pente, puis une troisième grande parcelle plate en bas fond de 304 ha. Le sol est profond à peu profond, de texture sableuse (89% de sable, 8% de limons et 4 % d’argile), non calcaire, globalement pauvre en matière organique, en azote, potassium, relativement bien pourvu en phosphore, et pauvre en oligo-éléments sauf le fer.

Contexte ayant crée le besoin

Pour différentes raisons, nous n’avions pas cru nécessaire au moment de lancer les plantations, de maintenir en place les brise-vents déjà existants. En plus d’être vieux et avec beaucoup de manquants à cause d’importantes pertes de pieds par endroit, ces brise-vents étaient entre autres, biscornus et ne permettaient pas de constituer des secteurs homogènes d’irrigation avec le goutte à goutte.

De l’ensemble des brise-vents présents, nous n’avons gardé que l’Acacia bordant la ferme et une ligne centrale de vieux Eucalyptus orientée nord-sud. Sur la première tranche d’agrumes d’environ 230 ha plantés en 2008 et restés sans réelle protection, environ 37.000 plants ont dépéri par «effet buvard», à la suite des tempêtes récurrentes de l’hiver 2009, doublées d’excès de pluie (plus de 500 mm en 3 mois). Très surpris par l’ampleur des dépérissements, nous avons alors été obligés de trouver rapidement un brise-vent starter pour protéger les jeunes plantations, le temps que le filao utilisé comme brise vent pérenne atteigne une hauteur suffisante.

Le filet synthétique monté à la manière de celui des serres pour résister à la force des tempêtes (montage en mode amortisseur, avec double ancrage), était le premier à avoir été proposé, mais il a été vite abandonné, en raison de son coût exorbitant et du temps qu’il demande pour être mis en place (350.000 Dh et deux mois de délai/ligne de 2.700 m). Finalement, c’est la culture intercalaire de sorgho conventionnel qui avait été retenue comme solution pour protéger la jeune plantation d’agrumes au stade jeune.

Protocole de suivi-Mesures et observations réalisées

Faute d’informations sur l’efficacité de ce brise-vent annuel, celui-ci a été implanté à raison d’une ligne jumelée de sorgho conventionnel (variété Supersile20) pour 2 ou 3 lignes de plantation la première année. Le résultat obtenu ayant montré que le sorgho n’est efficace comme brise-vent que si chaque ligne d’agrumes est protégée par une double ligne de sorgho, celle-ci a été alors généralisée à l’ensemble des lignes de plantation du verger à partir de la deuxième année. Pour enrichir l’expérience, nous avons également mis en place des essais avec le filet synthétique et étudié l’effet brise-vent, de l’acacia bordant la ferme, et de l’unique ligne d’eucalyptus conservée au milieu du verger.

Les situations proposées pour la comparaison dans la présente étude seront donc les suivantes:

  • S1: Rangées d’Afourer protégées de façon continue par le sorgho depuis le printemps 2009, c’est-à-dire plant protégé depuis l’âge de 7 mois;
  • S2: Rangées d’Afourer défoliées à moitié par le vent hivernal de 2009 et protégées par la suite à partir du printemps 2010;
  • S3: Rangées d’Afourer presque totalement défoliées par le vent hivernal de 2009 et protégées par la suite à partir du printemps 2010;
  • S4: Rangées protégées par du filet synthétique tissé de porosité 70%;
  • S5: Rangées protégées par l’acacia du pourtour de la ferme haut de 7-8 m ou par la ligne d’eucalyptus de 10-12 m existant au centre de la ferme.

Les observations ont duré trois ans et porté sur le vent hivernal (vitesse, fréquence, direction, type de conduite…), la croissance et le développement du brise-vent constitué de sorgho (choix de la date de semis, densité, cycle de croissance, état végétatif général à l’arrivée du vent, efficacité …), la croissance et le développement du jeune plant d’agrumes protégé à la sortie de l’hiver dans les différentes situations ci-dessus (le diamètre du tronc à 15 cm du sol, le diamètre de la variété à 10 cm au dessus du point de greffe, brunissement de la pousse, floraison,…), et l’impact des dégâts constatés la première année sur la productivité et le calibre du fruit une fois le plant en production. D’une manière générale, les mesures sur la croissance et la production ont été réalisées sur 2 ou 3 sites par parcelle avec 30 arbres contigus par site.