Évaluation de la contribution de l’arganier dans le revenu du ménage rural et comparaison de sa rentabilité dans différents systèmes de production

CONCLUSION

Les résultats de la quantification de l’apport de l’arganier en environnement déterministe ont montré que ce dernier représente une part très variable allant de 45 % à 94 %, chose qui ne permet donc pas de se prononcer de façon précise sur sa contribution. Néanmoins, cet apport demeure important et pourrait augmenter dans une perspective de domestication de l’arganier dans des vergers modernes « arganiculture ».

Il est à noter que 29 % des ménages de notre échantillon tirent 50 % de leur revenu de l’argane, tandis que ce système de production représente au moins 43 % du revenu pour 70 % des enquêtés, illustrant ainsi, l’intérêt de ce système qui a constitué pendant des décennies la base de survie de la population de l’arganeraie.

Quant à l’évaluation de rentabilité de l’arganiculture, les résultats en environnement déterministe ont montré que l’arganier pourrait être rentable en mode d’exploitation avec valorisation ou sans valorisation des produits avec des Valeurs Actuelles Nettes, respectivement, de   313 179 dhs et 766 099 dhs.

En comparant les indicateurs de rentabilité des modèles d’exploitation des produits de l’arganier (Avec et sans valorisation), on se rend compte les performances économiques des modèles d’exploitation avec valorisation dépassent de loin celles de vente des produits de l’arganier sans valorisation.

Il a été rapidement constaté à travers une analyse de sensibilité que les prix des produits, les quantités vendues, les coûts de production sont les variables qui pèsent le plus sur les indicateurs de rentabilité.

En faisant subir aux variables à risque une grande fluctuation, la simulation Monte Carlo à montrer que l’idéal serait le recours à la valorisation des produits de l’arganier. Le niveau de risque y est pratiquement négligeable. La probabilité d’enregistrer une VAN négative est nulle.

Pour les futures producteurs « Arganiculteurs », la production doit être étroitement liée à la valorisation. La vente directe de la matière première n’est pas conseillée, elle est source d’une énorme perte.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Aziz L. (2012). Valorisation du savoir local pour une cogestion conservatoire de l’arganeraie; thèse de doctorat, Université de Liège.

Baumer M., Zeraïa L., mars 1999, « la plus continentale des stations de l’arganier en afrique du nord », revue forestière française, Nancy, engref, école nationale du génie rural, des eaux et des forêts, vol. 51, no 3, p. 446-452.

Bellefontaine R., Pioch D., Palu S. (2012). « Un nouveau départ pour la recherche relative à l’arganier », Compte rendu du 1er Congrès international sur l’arganier Agadir (Maroc), 15-17 décembre 2011, Sécheresse. 23 : 57-61. Benchekroun F., Buttoud G., 1989, « L’arganeraie dans l’économie rurale du Sud-Ouest marocain », Forêt Méditerranéenne, pp.: 21-23.

Cepri, (2011). « l’analyse coût/bénéfice: une aide à la décision au service de la gestion des inondations », guide à l’usage des maîtres d’ouvrage et de leurs partenaires, p-6.

Gittinger J. P, 1985). « analyse économique des projets agricoles », Paris: Edition Economica.

Kenny L. (2007). « Atlas de l’arganier et de l’arganeraie », Agadir : Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II.  p. 20.

Le Polain de Waroux Y, Lambin E. F., (2011). La dégradation de l’arganeraie et ses causes dans la province de Taroudant. Actes du Premier Congrès International de l’Arganier, Agadir 15 – 17.

Décembre 2011. Lybbert T.J. (2007). « Patent disclosure requirements and benefit sharing: A counterfactual case of Morocco’s argane oil », Ecological & Economics, 64:12-18.

Lybbert T., Magnan N., Aboudrare A. (2010). « Household and local forest impacts of Morocco‟s argane oil bonanza », Environ. Dev. Econ. 15: 439-464.

La division de recherche et d’expérimentations forestières, 2001, « l’arganier : particularité écologique, importance socio-économique et principales contraintes ». Revue terre & vie, n°52 p 2.

M’hirit O., Benzyane M., Benchekroun F., El Yousfi S., Bendaanoun M. (1998). « l’arganier, une espèce fruitière forestière a usages multiples », Sprimont, Belgique: pierre Mardaga, p 86.

Source sur Revue Marocaine des Sciences Agronomique et Vétérinaires et ficher PDF
https://www.agrimaroc.org