Variétés de blé adaptées au Nord-Ouest du Maroc

Essais chez les agriculteurs

Les essais de démonstration constituent une étape nécessaire au transfert de nouvelles technologies chez les agriculteurs, qui préfèrent croire ce qu’ils expérimentent sur leur propre exploitation, que ce qui peut être démontré ailleurs. C’est une étape qui suit la mise au point de la technologie, dans ce cas la variété performante adaptée aux conditions du Loukkos, qui a été l’objet des essais d’expérimentation en station, durant les deux dernières années.

Les essais chez les agriculteurs avaient pour objectif d’identifier parmi les variétés déjà inscrites au catalogue officiel, et qui à priori peuvent convenir à la région, celles qui s’adaptent bien aux conditions de différents agriculteurs du Loukkos. Les variétés adaptées peuvent être immédiatement utilisées, étant donné que les semences de ces variétés sont disponibles et les circuits de commercialisation établis. Un autre objectif de ces essais était de faire des démonstrations et de montrer aux agriculteurs l’existence d’autres variétés à bon potentiel et de rendement supérieur aux génotypes communément utilisés dans la région.

Au total, 14 essais ont été installés chez 7 agriculteurs, à raison de 2 essais par agriculteur l’un sur blé tendre, l’autre sur blé dur. Les agriculteurs ont été sélectionnés par les services de l’ORMVAL selon leur proximité aux voies de circulation, leur réceptivité et collaboration ainsi qu’en fonction de la validité de leur parcelle pour les essais (homogénéité, type de sol, précèdent, pente, etc.).

Les variétés de blé tendre retenues sont Achtar, Kanz, Marchouch, Rajae, Mehdia, Amal, Tigre, Arrehane, Tilila et Massira. Celles du blé dursont Anouar, Jawhar, Yasmine, Amjad, Tarek, Ourgh, Karim, Colosseo, Oum Rabia et Sebou.
Chaque variété a été semée dans une parcelle élémentaire de 250 m2, en une seule répétition. En 1999, les 4 essais ont été semés à la volée et la semence recouverte au cover-crop, avec une dose de 180 kg/ha. En 2000, 8 essais ont été semés au semoir et 2 essais à la volée, à une dose de 160 kg/ha

Tous les essais ont reçu au semis l’équivalent de 90 unités de P2O5/ha et 96 unités de K2O par hectare. En plus, ils ont reçu 135 unités d’azote à l’hectare. La quantité totale d’azote a été fractionnée en 3 apports: semis, début tallage et début montaison. Par ailleurs et chaque fois que nécessaire, les essais ont été désherbés chimiquement pour les maintenir propres et réduire l’effet nuisible des adventices.