Le petit pois

Irrigation

La culture s’adapte au pivot. Le goutte à goutte permet d’économiser l’eau et de couvrir efficacement les besoins de la culture. L’irrigation gravitaire est rarement utilisée pour le petit pois. L’aspersion commence à céder la place au goutte-à-goutte. Avec 2-3 binages et buttages, la culture supporte un déficit hydrique assez prolongé, mais afin d’améliorer le rendement, il est préférable de faire des apports réguliers d’eau. Le pilotage de l’irrigation doit être bien maîtrisé afin d’obtenir de bons rendements.

Fertilisation

Il est recommandé de procéder à une inoculation de la semence avec une souche de rhizobium adaptée (voir haricot filet). Aucune fumure de fond n’est conseillée car elle retarde la germination et provoque une hétérogénéité dans la levée. Au stade 15 JAL, on apporte 10-20 kg N+ 80 kg P2O5 + 120 kg K2O + 20 kg MgO/ha. En pleine fructification et au début grossissement des graines, on apporte chaque fois 20 kg N+ 30 kg K2O/ha.

Principaux ennemis de la culture et méthodes de lutte

Il faut surveiller les insectes en général (mineuse, cafard, thrips, vers gris, vers blanc…) et les pucerons en particulier (vecteurs de virus). La culture est attaquée à la fois par les organismes pathogènes du sol, provoquant la pourriture des racines, de la tige, la fusariose et la fonte de semis et par des agents pathogènes endommageant la partie foliaire du végétal (alternariose, oïdium, mildiou, viroses…). En lutte chimique préventive, on conseille de traiter régulièrement au cuivre, soufre, insecticides courants et fongicides classiques en se conformant aux prescriptions du fournisseur.

Récolte et manipulation du produit

La récolte commence au stade graine tendre pour les variétés à écosser et lorsque la gousse atteint sa taille normale de la variété (8-10 cm) pour les variétés mangetout. Il faut éviter de récolter en temps sec et chaud afin de sauvegarder la qualité des graines. La cueillette est effectuée une fois par 4-5 j sur une période de 2-3 mois (15-20 passages). Le rendement moyen national est de 5-8 T/ha.

Conditions d’une bonne conservation (ou du transport): 0 -2°C et 90-98 % HR.