L’asperge

Fertilisation

La fumure de base est normalement constituée de: (1) 40 à 60 tonnes/ha de fumier de ferme décomposé, (2) 100 kg/ha Phosphore et (3) 180 kg/ha de Potasse. L’asperge réagit surtout à une bonne alimentation azotée et potassique. Le Bore et la Magnésie doivent être apportés au cours de la culture. L’asperge a besoin d’un bon rapport Ca/P de l’ordre de 3/1. La fumure de couverture peut être la suivante: (1) 1ère année (1ère pousse): 30-50 kg/ha N; (2) 2ème année (2ème pousse): 60-80 kg/ha N + 60 kg/ha P2O5 + 100 kg/ha K2O et (3) à partir de la 3ème année: 100-180 kg/ha N+ 50-60 kg/ha P2O5 + 150-200 kg/ha K2O.

Lutte phytosanitaire

Les principales maladies de l’asperge sont la pourriture des Griffes (Rhizoctonia violacea): (griffes recouvertes d’un feutrage rouge violacé jaunissement et destruction des plants). A la première récolte, les turions atteints sont plus ou moins déformés, se durcissent et deviennent amers. Les moyens de lutte sont le choix d’un sol sain et de griffes saines. On peut également désinfecter les griffes avec de l’eau de Javel à 12° ou avec le Bromure de Methyl à 120 g m.a/m2.

La rouille (Puccinia asparagi) forme des pustules jaunâtres, rougeâtres puis noires sur les parties aériennes. Pour lutter contre cette maladie, en octobre, on coupe et on brûle toutes les tiges. On effectue des traitements préventifs au Manèbe ou Mancozèbe. Les larves de la chenille à fourreau (hypopta oaestrum) dévorent les racines. Pour la lutte, on ramasse et on brûle les fourreaux pour éviter l’extension des ravages. On peut aussi traiter avec des insecticides comme Azinphos (40 g m.a/hl) ou Fonthion (100 g m.a/hl).

Les criocères de l’asperge (Crioceris asparagi) sont des coléoptères (On observe des tiges et autres organes aériens dévorés). Pour la lutte, en Juin, on traite à l’aide de carboyl 75 g m.a/hl; Malathion 75 g et Parathion 30 g m.a/hl. La mouche de l’asperge creuse des galeries dans les tiges et les turions. Ceci se traduit par le dessèchement et la déformation des pousses. Pour la lutte, en Octobre, on coupe et on brûle les tiges. Il faut assurer une pulvérisation avec des produits à base de diméthoate à 30 g m.a/hl et du Formothion à 50 g m.a/hl. (3 à 4 traitements).

La mouche des semis ou mouche du turion (Phorbia platura) a des larves qui attaquent les turions dans le sol, ce qui provoque la courbure des turions, on peut observer des tiges en tire bouchon avec des pourritures et les turions deviennent amers. Pour la lutte, on traite le sol après le premier buttage au chlorvinphas granulé (5 kg de m.a/ha) et au trichloronate à 2,5 kg m.a/ha. Les Larves de hannetons (taupins) attaquent le système radiculaire. On traite le sol avant la plantation avec le Parathion.