La tomate industrielle

Fertilisation

Les doses de l’apport de fond doivent être déterminées en fonction de la richesse du sol (connue par analyses chimiques); généralement on n’apporte rien; toute la fumure est fournie en couverture. Certaines conditions obligent les agriculteurs à effectuer un apport de fond; c’est en cas de pluie prolongée rendant le terrain impénétrable sur une longue période après plantation (près d’un mois).

Le démarrage de la croissance de la plante est meilleur lorsqu’elle trouve des matières nutritives dans la rhizosphère. Dans la région de Belksiri, les agriculteurs apportent 300 kg/ha du (18-46-0) ou 3 à 4 q/ha de l’ASP (19-38-0); le sol étant très riche en potasse. Au cours de la culture, la fumure de couverture est constituée de 120 à 150 kg/ha de P2O5 sous forme de MAP en cas de fertigation ou d’ASP ou du (18-46-0) en cas du gravitaire. Cette dose est fournie pendant le premier mois de la culture avec de faibles doses de N (50 à 60 kg/ha sous forme d’ammonitrate).

A partir du stade 30 JAP, 3 à 5 q/ha d’ammonitrate doivent être fournis selon la richesse du sol en matière organique. De même, des pulvérisations d’engrais foliaires doivent être appliquées régulièrement tous les mois ou en cas de nécessité (Calcium contre la nécrose apicale en phase de grossissement des fruits). Lorsque la fertigation est utilisée, les mêmes doses peuvent être apportées en les divisant par un certain nombre de jours afin de les adapter aux apports quotidiens.