La laitue

Variétés, travail de sol et semis

Les principales variétés utilisées au Maroc appartiennent à trois principaux types de laitue: le type à couper ou salade feuillée, à feuilles vertes (variétés Secalina, Royal Green) ou à feuilles rouges (Prizehead, Vulcan, Western red); le type pommé (variété Capitata, Iceberg, Reine de Mai, Merveille des 4 saisons) et le type romain (variété Romana Lam, Paris island Cos, Pic BosCapri, Balon, Blonde maraîchère). La propagation est sexuée. Le nombre de graines par gramme de semence est de 450-900.

Pour la culture d’hiver, le semis se fait en Novembre-Février sur couches tièdes. Pour la culture d’été, le semis est effectué de Mai à Septembre dans les régions côtières fraîches, en pépinière. Pour la culture d’automne, le semis a lieu entre Octobre et Avril sur côtière en terreau. Pour la culture de printemps, le semis se fait entre Mars et Août en pépinière. La pépinière doit être bien ensoleillée afin d’exposer les graines à la lumière, au moins au moment du semis. Il faut prévoir près de 400.000 graines par ha. Les graines sont vendues sous deux formes: libres ou pastillées. Les pastilles offrent une grande facilité de semis direct de précision.

En cas de pépinière, la plantation ne doit pas être profonde. Le collet doit rester au-dessus du sol. Les plantules restent en pépinière une vingtaine de jours. La durée qui sépare la plantation en place définitive et la récolte est de près d’un mois et demi. L’arrangement des plantes sur le terrain est le suivant: 0,5 m entre cuvettes d’1 m et de 5 rangs x 15-20 cm entre plantes dans le rang selon le type de laitue (15 cm pour les salades à feuilles; 20-25 cm pour les salades pommées et 30 cm pour le type romain). La densité de peuplement végétal est de 150.000 à 200.000 pieds/ha selon les variétés.

Irrigation

Le besoin en eau de la culture est de 350-400 mm par cycle cultural. La plupart des producteurs utilisent l’aspersion pour le démarrage de la culture (germination-levée) et le gravitaire par la suite. Plus de 80% des apports d’eau sont fournis durant le dernier mois de culture. Quelques jours avant la récolte, il faut réduire les apports d’eau afin d’améliorer la qualité des pommes et d’éviter d’avoir des pommes molles.

Fertilisation

La fumure de fond peut être constituée de 5-10 T/ha de fumier + 20 kg N + 50 kg P2O5 + 100 kg K2O/ha. En couverture, on peut apporter 30 kg N/ha + 30 kg P2O5/ha au stade 20-25 JAL.