Désherbage de la canne à sucre

Herbicides de pré-levée

Herbicides de pré-levée sélectifs de la canne à sucre

Les herbicides homologués au Maroc comme oxyfluorfène (BATAL, GOAL), acétochlore (GUARDIAN), Diméthénamide-P + Saflufénacil (INTEGRITY), Mesotrione + S-métolachlore + Terbuthylazine (LUMAX) et Héxazinone (VELPAR) sont tous des produits de pré-levée. Ils doivent être appliqués a) sur des sols bien travaillés, b) suffisamment humides, c) sans débris végétaux, et d) en post-semis mais avant la levée de la canne à sucre et des adventices.

Les résultats des recherches ont montré que les produits seuls ou les mélanges de produits deux à deux (moitié de la dose du premier produit + moitié de la dose du deuxième produit) bloquent la germination et la levée des adventices graminées et dicotylédones annuelles pendant plusieurs mois quand ils sont bien appliqués dans de bonnes conditions d’humidité de sol.

Tous ces traitements de pré-levée ne contrôlent pas les adventices vivaces comme le chiendent pied de poule (Cynodon dactylon), le souchet rond (Cyperus rotundus), les liserons (Convolvulus arvensis et Convolvulus althaeoides), l’oxalide pied de chèvre (Oxalis pes-caprae), la morelle (Solanum elaeagnifolium), la réglisse (Glycyrrhiza foetida), la psoralée (Cullen americanum), le roseau (Phragmites australis), etc…

Le réglage du pulvérisateur est indispensable avant de commencer les traitements. Il ne faut pas oublier que l’application de ces herbicides de pré-levée nécessite un matériel de traitement bien réglé. Une irrigation ou de la pluie après les traitements pourrait améliorer l’efficacité des traitements herbicides.

Herbicides de pré-levée non sélectifs de la canne

Glyphosate, glufosinate et paraquat sont des herbicides non sélectifs de la canne à sucre. Glyphosate seul ainsi que glyphosate + oxyfluorfène sont absorbés par le feuillage et transportés jusqu’aux racines, surtout en conditions favorables. Les annuelles sont totalement détruites en deux à trois semaines. A fortes doses, le système racinaire des plantes vivaces est détruit un à deux mois après les traitements.

Glufosinate et paraquat pénètrent par le feuillage et les parties vertes. Ils ne sont pas persistants et détruisent en quelques jours les plantes traitées. Sur les vivaces, l’effet se limite à un défanage des parties aériennes traitées et des repousses réapparaissent quelques semaines après les traitements.

Herbicides de post-levée

Herbicides de post-levée sélectifs de la canne à sucre

En traitement de post-levée généralisé sur la canne à sucre, les essais ont montré que seuls les traitements avec KRISMAT, ELAFRIT et ELGHOUL ont été parfaitement sélectifs de la canne.

Concernant l’efficacité, KRISMAT à 2 kg/ha a été efficace sur les graminées et les dicotylédones annuelles. Cette dose a été plus efficace que les doses de 1 ou 1,5 kg/ha. Le 2,4-D ester est efficace sur les dicotylédones annuelles ainsi que les vivaces herbacées comme les liserons, la menthe pouliot, etc…

Herbicides de post-levée non sélectifs de la canne à sucre

Glufosinate est un herbicide non sélectif de la canne, mais il peut être utilisé entre les lignes pour détruire les adventices annuelles et vivaces. Seules les parties aériennes des plantes adventices traitées sont détruites. L’herbicide n’est pas persistant et il faut refaire les traitements ou faire le binage quand c’est nécessaire.

Glyphosate ou glyphosate + oxyfluorfène sont des herbicides systémiques, convenables pour détruire les adventices annuelles et vivaces. Les annuelles sont totalement détruites en deux à trois semaines. A fortes doses, le système racinaire des plantes vivaces est détruit un à deux mois après les traitements.

En utilisant le pulvérisateur à dos équipé d’une buse à miroir, il est possible de traiter convenablement entre les lignes de la canne à sucre quand celle-ci a une hauteur d’un mètre ou plus. Les adventices, ainsi que les quelques feuilles inférieures de la canne, se dessèchent après les traitements. Mais ceci est négligeable et n’empêche pas la canne de continuer sa croissance.