Le bananier

Protection phytosanitaire

Les principales maladies du bananier connues au Maroc sont les suivantes:

(a) la maladie de Panama, d’origine cryptogamique (Fusarium oxyspourm ssp.Cubense),
(b) Les nématodes (Meloidogyne et Radopholus) dont la lutte chimique est à base de:

Produit et (m.a)Dose  et observations
Mocap 20 EC (Ethoprop)50 l/ha Traitement localisé à la plantation
Nemacur 240 CS (phénamiphos)40 l/ha 1ère application à la plantation, 2ème application au printemps
Nemastop 10 G (Ethoprophos)25 à 30 g/pied Dose selon densité
Ruby 10 G (Cadusafos)20 à 50 g/pied 1ère app.en mars/avril, 2ème app. 3 à 4 mois plus tard
Ruby 200 CS100 cc/plant
Vydate 10 G (Oxamyl)50 à 60 g/pied Dose selon densité
Vydate L (Oxamyl)6 l/ha

Il est nécessaire de pratiquer une alternance des nématicides.

(c) La culture est également attaquée par le Verticillium theobromae au niveau de la fleur «bout de cigare». On l’évite en pulvérisant le calcium (15-20 Kg/100 litres d’eau) ou en appliquant un fongicide (mancozèbe, manèbe, zinèbe) dès la chute des bractées. L’aération des serres réduit le risque d’apparition du « bout de cigare ».

(d) Le Botrytis spp provoque la pourriture de la hampe au niveau de la section du bourgeon mâle. De nombreux fongicides sont efficaces (Bénomyl).

(e) Les Acariens constituent un ennemi redoutable pour la culture. Les mauvaises herbes conditionnent la pullulation de ces ravageurs. Les acaricides utilisés sont Akabar PM 25 (Cyhexathine), Peropal 25 WP (Azocyclotine), Mitac 20 EC (Amitraze), Kelthane (Dicofol) et KT22 ou Tetrafol (Dicofol + tétradifon).

(e) Les chenilles perforatrices attaquent aussi bien les parties végétatives que les doigts. Les produits de traitement utilisés sont karaté, Cymbush, Dursban et Decis.

Soins divers

Le tuteurage (aidant la plante à supporter le poids de ses régimes qui peuvent dépasser 50-60 Kg), l’épistillage(évitant le bout de cigare), l’effeuillage (exposant les régimes à la lumière), l’oeilletonnage (réduisant la compétition entre les rejets fils et la souche mère), l’ablation du bourgeon mâleet un traitement fongicide à la molasse, calmix ou un produit à base de cuivre (évitant la remontée de la pourriture au régime).
Récolte, maturation et conservation

La récolte des premiers régimes a lieu après 11 à 14 mois de la plantation. Généralement, les régimes sont récoltés après la disparition des angles des fruits. Le poids moyen des régimes est d’environ 30 à 50 kg. Parfois, un régime peut peser 60 kilogrammes. Après la récolte du régime, on coupe le pseudo-tronc à une hauteur de 1 m afin que les réserves qu’il contient soient transférées vers le rejet successeur.

Après la récolte, les bananes sont déposées pour quelques jours dans des mûrisseries où elles subissent un traitement à l’acétylène à des conditions de température et d’hygrométrie contrôlées. Le réglage des températures est le suivant: les deux premiers jours, la T°C est de 18°C; l’humidité est de 100%. Le 3ème jour , le réglage est à 17°C et 75%; le 4ème jour: T°C :14°C; Humidité: 85%.

Activités du projet ConserveTerra

Articles à la une

error: