Le pommier

Les techniques culturales

Préparation du sol avant plantation

Deux opérations sont importantes à réaliser: le profil pédologique et l’analyse du sol. Le profil pédologique jusqu’à 1 m de profondeur permet de déterminer la profondeur d’enracinement possible et du travail du sol adapté (défoncement, sous-solage etc…). L’analyse de la terre va permettre de raisonner la fertilisation tant au plan quantitatif que qualitatif (tenir compte de la texture, des taux d’argile et de la matière organique, du pH et du calcaire actif).

Fumure de fond

Il faut profiter du labour ou du sous-solage pour incorporer au sol la fumure de fond: Fumier=50-60 T/ha, phosphate = 300-400 U/ha sous forme de superphosphate, Potasse = 300-400 U/ha sous forme de sulfate de potasse ou mieux de sulfate double de potasse et de magnésie, Magnésie = 50-70 U/ha sous forme de sulfate ou de carbonate et oligo-éléments = 500 kg/ha d’un engrais à base de mélange d’oligo-éléments (Zinc, Bore, Fer etc…).

Choix du système de plantation

Il tient compte de la densité de plantation et de la forme des arbres. Celle-ci est fonction de la vigueur de l’association variété-porte-greffe, de la fertilité du sol et de l’ensoleillement du lieu. On distingue différents systèmes de plantation: les vergers extensifs (80 à 150 plants/ha), intensifs (1000 à 1500 plants/ha) et la haute densité (2500 plants/ha).

Choix des variétés

Le choix doit porter sur les variétés pour lesquelles les débouchés sont assurés. Une certaines diversification des variétés est souhaitable aussi bien pour l’étalement des ventes sur le marché que pour les besoins de la pollinisation.