La bâche à plat: un effet serre à moindre coût et une meilleure barrière aux insectes

Performances mécaniques

Effet de brise-vents

Les bâches protègent les cultures et le sol du vent et limitent de ce fait l’évaporation. Ce maintien de l’hygrométrie sous la bâche facilite la levée des semis ou la reprise des plantations.

La couverture avec les bâches à plat procure un effet brise-vent, protégeant les jeunes plants contre les vents violents pendant la plus grande partie de leur développement.

Maintien de la structure du sol

Par pluies battantes, ou grêle, la bâche joue le rôle d’un bouclier sur lequel l’énergie des gouttes vient se briser; ce qui évite au sol fragile une destruction de sa structure.

Réduction des agressions dues aux ravageurs

La bâche assure une protection efficace vis à vis des insectes (puceron, mouches, …), des oiseaux et du gibier. Elle permet de promouvoir une lutte intégrée en limitant les traitements pesticides.

Un voile de polypropylène de 10 g/m2 couvrant la laitue du semis jusqu’à 3 semaines après plantation, protège efficacement les plants du virus (Jaunisse virale de la laitue ou Jaunisse occidentale de la betterave) transmis par Myzus persicae. Dans le cas de melon et courgette, il a été rapporté que les bâches peuvent présenter une barrière physique contre les pucerons vecteurs de maladies virales.

Par ailleurs, sur une culture de courgette dans la région d’Agadir, on a noté que la bâche à plat (la bâche en PE 500 trous/m2 et la bâche Reemay) permet l’exclusion des pucerons durant toute la période de couverture. Ainsi, l’apparition des virus WMV-M et CMV est retardée d’un mois sur les plants couverts par rapport aux plants non protégés.

Performances liées à la culture