seminiaire caprin


 

Incorporation du lupin dans la ration d’engraissement des chevreaux: effets sur les performances de croissance et les qualités de la viande et de la carcasse

El Otmani S.1, Ayadi M.1, Chentouf M.1
1INRA – CRRA de Tanger


Ce travail a pour objectif d’évaluer l’effet de l’incorporation des grains de lupin traités physiquement sur les performances de croissance et d’engraissement et les qualités de la viande et de la carcasse des chevreaux de la population caprine locale du Nord du Maroc. Les résultats ont montré, que cette incorporation n’a pas d’effet sur le poids vif à 180 jours et le GMQ90-180, alors qu’elle induit une réduction significative (P<0,001) des quantités ingérées et de l’indice de consommation. L’évaluation de la carcasse montre que cette incorporation n’a pas d’effet sur le rendement en carcasse, le poids du réservoir gastrique, l’importance du tissu adipeux, du tissu osseux, la longueur de la carcasse et de la cuisse et l’indice de compacité, alors qu’elle favorise significativement l’indice de muscle et de conformation et la couleur de la carcasse (P<0,01). Les paramètres de la qualité de la viande d’ordre organoleptique et technologique ne sont pas affectés par l’incorporation du lupin. Concernant la qualité diététique, l’incorporation du lupin induit une réduction significative de l’humidité de la viande alors que les teneurs en cendres, protéines, en matières grasses et le profil des acides gras ne sont pas altérés. L’évaluation du profil des acides gras du gras péri-rénal a permis de constater que le lupin favorise significativement la teneur en acide gras C18 (P<0,01) et en acide gras désirables (P<0,05). En conclusion, l’incorporation de lupin n’affecte pas les performances d’engraissement, les caractéristiques de la carcasse et la qualité de la viande et son introduction peut atteindre 35% de la ration du concentré.

 

 


Mots Clés: Chevreaux, engraissement, lupin, croissance, qualité, viande, carcasse


Retour ¦
Page d'accueil