seminiaire caprin


 

Les caprins laitiers et le développement de l’élevage oasien

El Khettabi A. et Benider M.
Office Régional de Mise en Valeur Agricole d’Ouarzazate


Au niveau de la zone d’action de l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole de Ouarzazate (ORMVAO), l’élevage de caprins, dont l’effectif s’élève à 510.000 têtes constitue une activité importante des éleveurs. Cette région pré-saharienne se distingue par l’existence de deux types de caprins indigènes: les caprins Rahali des parcours représentent 97 % de l’effectif global des caprins et les caprins laitiers Drâa, dont l’effectif varie entre 10.000 et 20.000 têtes selon les années et qui sont élevés en petits troupeaux sédentaires.

En raison de l’importance de l’élevage des caprins laitiers dans la zone et sa contribution à la couverture des besoins alimentaires de la population rurale, l’ORMVAO avait entamé, en 1982, un programme de développement des caprins laitiers. Les objectifs qui sont assignés à ce programme sont :

- la sauvegarde et l’amélioration des performances laitière de la population;

- la contribution à l’amélioration de la production laitière au niveau des petites exploitations;

- l’amélioration du niveau nutritionnel des familles pauvres;

- la création d’activités génératrices de revenus pour la femme rurale dans la Région;

- la sensibilisation et l’intégration de la femme rurale dans l’activité économique;

- l’organisation des éleveurs et l’amélioration de la productivité des exploitations.

Une dizaine d’associations et de coopératives ont été créées, essentiellement par les femmes. Elles visent soit la production de viande, soit la production du fromage. Cependant les conditions de production et les résultats sont différents et dépendent de plusieurs facteurs.

 

 


Mots clefs: Caprin, lait, Ouarzazat, développement, élevage, oasien


Retour ¦
Page d'accueil