seminiaire caprin


 

Etude des systèmes d’élevage et les profils génétiques visibles des caprins dans les hauts plateaux de l’Oriental

Mounsif M., M. Amanoune A. et Falaki M.
Département des Productions Animales et du Pastoralisme, ENA, Meknès


Cette investigation a eu pour objectifs la caractérisation de la conduite, de la productivité et de la diversité génétique des élevages caprins dans les hauts plateaux de l’Oriental (Provinces de Jerrada, Taourirt et Figuig).

Les investigations relatives aux systèmes de conduites et des niveaux de production ont été réalisées sous formes d’enquêtes auprès d’un échantillon de 60 éleveurs et la caractérisation morphologique des animaux a été opérée sur un total de 100 individus dont 50 têtes ont fait l’objet de mensurations. La typologie des élevages pastoraux réalisée montre l’existence de 4 principaux types d’éleveurs: petits éleveurs pastoraux, petits éleveurs sédentaires agropastoraux, moyens éleveurs pastoraux et gros éleveurs pastoraux.

Sur le plan morphologique, l’analyse des résultats a montré que les caprins de l’Oriental appartiennent à une seule et unique population avec une hétérogénéité moyenne en terme de la coloration du pelage dominée par 2 profils phénotypiques: Eumélanique et Eumélanique feu ventre clair. La population est de type primaire peu évoluée (Ipa = 0,77) qui n’a pas (ou peu) fait l’objet de processus de sélection de la part des éleveurs ou des organisations professionnelles.

Deux principaux systèmes d’élevages ont été identifiés dans la région: le système pastoral, très dominant dans la zone et le système agropastoral cantonné dans le périmètre de Ain Beni Mathar dans la Province de Jerrada.

Les performances de production et de reproduction réalisées par le cheptel caprin sont relativement faibles et restent en dessous des normes et des espérances. En effet, les paramètres de reproduction moyens enregistrés dans la zone sont: 74,63; 114,40 et 70,65% respectivement, pour les taux de fertilité, de prolificité et de productivité numérique. Les taux d’avortement et de mortalité restent aussi très élevés et sont respectivement, 11,82 et 21,30% avec 70 % des mortalités dans la catégorie des jeunes animaux de moins de 10 jours.

La productivité de l’unité zootechnique (UZ) moyenne obtenue dans la zone est de 10,8 Kg/UZ/an, avec 10,18 Kg/UZ/an dans le système pastoral et 11,36 Kg/UZ/an dans le système agropastoral.

L’analyse économique effectuée a montré que la rentabilité de l’élevage caprin est relativement faible. Cette rentabilité est négativement affectée par la part de la supplémentation qui représente 70% du coût total de production. Cette situation est liée au niveau de dégradation élevé des ressources pastorales. L’étude a évalué le coût moyen de production pour l’ensemble de la zone à 632,27 Dh/UZ et la marge bénéficiaire moyenne dégagée ne dépasse guère 200 Dh/UZ.

 

 


Mots clés: Caprins, système, élevage, performances, production, reproduction, diversité


Retour ¦
Page d'accueil