Importance du secteur Evolution des effectifs

 

 

 

 

 

 

 

Production de viande Production laitière Consommation Evolution des prix

 

 

Evolution des effectifs

L’évolution des effectifs dépend fortement des conditions climatiques de l’année. Ainsi, les bovins, qui étaient au nombre de 3.7 millions de têtes en 1975, ont connu une chute de 30% durant les années de sécheresse de 1980-83. Depuis 1985, les troupeaux se sont reconstitués lentement pour atteindre en 1990 le même niveau qu’en 1975. La sécheresse qui a eu lieu entre 1992 et 1995 a de nouveau réduit les effectifs à 2.4 millions de têtes (Races bovines au Maroc, Boujenane; 2002). Actuellement, le cheptel bovin est estimé à 2728,8 millers de têtes (2004).

Sources : Les races bovines au Maroc, Boujenane 2002; MADRPM/DE (2004)

Pour les ovins, les effectifs sont passés de 16.7 à13.4 millions de têtes de 1970 à 1974, pour arriver à 16.5 millions de têtes en 1980. Les années 1981-82, caractérisées par une forte sécheresse, ont provoqué une chute des effectifs pour arriver à 10.1 millions de têtes en 1982. Depuis le cheptel s’est reconstitué pour atteindre 17.2 millions de têtes en 1992, suivi d’une baisse pour remonter à ce même chiffre en 1998 (Races bovines au Maroc, Boujenane; 2002). Actuellement, le cheptel ovin est estimé à 17026,3 millers de têtes (2004).

 Sources : Les races bovines au Maroc, Boujenane 2002; MADRPM/DE (2004)

 

[Page d'accueil] - [Plan du site]