Aliments grossiers Aliments concentrés Vitamines et minéraux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parcours naturels

 

 

Vitamines et minéraux

Les minéraux et vitamines sont très importants pour la santé, la production et la reproduction des animaux. Par exemple, la fièvre de lait en début de lactation est due à un excès ou à un déficit en calcium et une pauvre fertilité des animaux peut être due à un déficit en phosphore. Les déficiences produisent des pertes économiques importantes. Chez les vaches en lactation, if faut faire particulièrement attention aux macro-minéraux suivants: le sel (chlorure de sodium: NaCl), le calcium (Ca), le phosphore (P), et parfois le potassium (K), le magnésium (Mg) et le soufre (S). De plus, les micro-minéraux (fer, sélénium, iode, zinc, etc.) sont pratiquement toujours requis sous forme de suppléments dans la ration. Ils sont souvent mélangés avec des vitamines et ce "prémix" est à son tour mélangé avec les concentrés. Parfois, les micro-minéraux sont inclus dans des blocs de sel à lécher.

Tous les aliments, à l'exception de l'urée et des lipides, contiennent des minéraux. Les légumineuses sont plus riches en calcium que les graminées. Donc, les rations à base de légumineuses nécessitent une supplémentation en calcium moins grande que celles basées sur les graminées. La mélasse est riche en calcium et les sous-produits d'origine animale qui contiennent des os sont particulièrement riches en calcium et phosphore. Le sel sous forme de supplément peut être offert en "libre service". Un minéral contenant du calcium et du phosphore (par exemple, le phosphate bi-calcique) est souvent nécessaire. La quantité à offrir dépend des autres ingrédients dans la ration. Par exemple, les fourrages verts sont souvent pauvres en phosphore comparé au besoin de la vache. Un supplément riche en phosphore sera donc nécessaire. Par contre, le maïs contient peu de calcium et de phosphore et le supplément minéral devra donc contenir ces deux éléments. La quantité de minéraux supplémentaire dans la ration peut varier de 0 à +/-150 g par vache par jour.

Les vitamines A, D, et E sont aussi importantes. En absence de supplémentation, la vitamine A est probablement déficiente dans la ration des vaches lorsque les fourrages sont produits dans des régions caractérisées par de longs hivers ou de longues saisons sèches. Les microbes du rumen synthétisent les vitamines du complexe B, la vitamine C et la vitamine K. En général, ces vitamines ne sont donc pas requises dans la ration .

[Page d'accueil] - [Plan du site] - [Page précédente]