---  
Séminaire AMMA
Synthèse et recommandations

Programme du séminaire

Recueil des résumés
   

Programme anpa 2010
 
   

Session 1: Stratégie de développement des filières avicoles

 
gg Le Plan Maroc Vert pour les Filières Viande de Volaille et OEuf de Consommation: Stratégie, objectifs, rôle de l’Etat et mesures d’accompagnement. A. Bentouhami (DDFP) [Résumé et présentation]
 
ggContrat Programme Gouvernement-FISA pour la Mise à Niveau du Secteur Avicole: Situation et perspectives. Ch. Jerrari et Kh. Soussi (FISA) [Résumé et présentation]
 
ggIntégration Verticale des Filières Avicoles: Condition fondamentale de la compétitivité au niveau mondial. A. Ait Boulahsen (Ancien Prof. ENA Meknès) [Résumé et présentation]
 
ggActivités Avicoles: Premiers résultats de l’entrée en vigueur de la loi 49- 99. A. Zerouali (ONSSA) [Résumé et présentation]
 
ggTémoignage: Les Plans de développement du secteur avicole. A. Ryadi (APV) [Résumé et présentation]
 

Session 2: Le point sur la production de dinde

 
ggStructures de Production et Performances Technico-économiques des Elevages de Dinde. A. Barkok et A. Addioui (DDFP et APV) [Résumé et présentation]
 

gg Modes d’organisation de la production et de la commercialisation de la dinde: Témoignage 1 - Y. Lafou, Maroc Dinde [Résumé et présentation]

 
gg Modes d’organisation de la production et de la commercialisation de la dinde: Témoignage 2 - A. Idrissi, Koutoubia [Résumé et présentation]
 

Contexte

En 2008, le Gouvernement et la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole (FISA) ont signé un contrat-programme (CP) de mise à niveau du secteur avicole, le premier de son genre dans le domaine agricole. Élaboré en fait dès 2006, ce CP couvre la période 2008-2013 et définit les engagements des deux parties: objectifs de production, investissements, emplois, création d’un cadre réglementaire et économique propice au secteur,… .

Le Plan Maroc Vert (PMV), nouvelle stratégie du développement agricole lancé en 2008, a recommandé pour ce qui est du secteur avicole de s’aligner sur la stratégie déjà formalisée dans le cadre du CP entre l'État et la FISA, mais s’est fixé une croissance plus accélérée que celle initialement retenue dans le CP, pour atteindre en 2020 une production de 900.000 T de viande blanche (25 Kg/hab/an). Le secteur de l’oeuf de consommation quant à lui n’a pas fait l’objet d’analyse dans le document du PMV, mais d’après les projections retenues, la production devrait atteindre 7,2 milliard d’oeufs en 2020, soit une consommation de l’ordre de 200 oeufs/hab./an.

Pour concrétiser cela, le PMV cible le développement de la filière autour de l’agrégation productiviste (pilier 1) et de nouvelles unités intégrées de très grande taille. L’agrégation sociale (pilier 2) cible l’amélioration des conditions de production des poulets et oeufs beldi et leur commercialisation autour de labels de qualité par le biais d’agrégation sous forme de coopératives des élevages traditionnels.

Objectifs du séminaire

De part ses spécificités, le secteur avicole est sans doute l’un des premiers secteurs à même de réussir les mutations prônées par le PMV et ayant trait aux deux fondements clés du développement agricole, à savoir l’agrégation comme mode de production et les associations interprofessionnelles comme levier du changement des comportements des opérateurs.

Dans les faits, dès 2010, les volumes de production avicole ont dépassé les objectifs du CP pour 2013.En revanche pour ce qui est des autres objectifs, notamment en matière d’organisation de la filière, de modernisation des circuits archaïques de commercialisation et de régulation des marchés des produits avicoles, beaucoup reste à faire.

L’ANPA en organisant ces VI èmes Journées Avicoles vise d’abord à mieux faire connaitre les éléments clés du PMV et du CP Etat-FISA, et à engager la discussion sur les conditions nécessaires à la transformation à l’horizon 2020 du système actuel de production avicole en un modèle de filière intégrée, efficiente et compétitive à l’instar des pays à aviculture développée.

L’ANPA vise également, en s’intéressant au cas spécifique de la dinde, à mieux comprendre les raisons du dynamisme particulier de ce secteur durant les dernières années, à la fois en matière de production et de consommation mais aussi pour ce qui est des schémas d’organisation et de commercialisation.