seminaire avicole


 

Programme de croisement industriel des bovins: Mise en place et résultats préliminaires

D. El Bada, ANPVR, Rabat


La stratégie de l’ANPVR (Association Nationale des Producteurs de Viandes Rouges) s’inscrit dans le cadre d’un programme intégré et cohérent en termes d’organisation des éleveurs, de formation, de mise à niveau des inséminateurs et d’organisation de journées d’information et de sensibilisation des éleveurs à grande échelle, aussi bien au niveau régional que local.

La réussite de notre intervention est tributaire, outre l’organisation efficiente des circuits d’IA, du choix des races à viande et des géniteurs les mieux adaptés en termes de facilité de vêlage, de croissance, de rendement carcasse et de qualité de la viande.

Il y a lieu de souligner que le programme de notre intervention ne s’intéresse pas uniquement à la viande, mais en même temps à la production laitière ; ce qui constitue son originalité. En fait, notre but est d’assurer une certaine complémentarité entre les deux spéculations plutôt qu’une concurrence.

L’impact prévisionnel du programme pour l’année 2011 est évalué à travers une production additionnelle estimée à quelque chose comme 7500 tonnes de viande ; ce qui représente 5% de la production annuelle des viandes bovines. Ces résultats encourageants permettent d’améliorer non seulement l’offre quantitatif, mais également qualitatif sur le marché ; ce qui contribuera à relever le niveau de consommation des populations en protéines d’origine animale. De tels résultats auront également des effets induits positifs sur la filière lait, notamment en réduisant la pression de la demande d’abattage sur les femelles laitières qui n’arrivaient pas à un âge de reproduction.

Sur le plan financier, le programme améliorera le revenu des éleveurs. Il est ainsi estimé que chaque naissance procurera en moyenne à l’éleveur une valeur additionnelle de 8000 dh. Comme il est estimé que la réalisation du programme injectera dans le milieu rural une enveloppe financière supplémentaire de quelques 600 millions de dirhams.

Par ailleurs, l’ANPVR, en partenariat avec Gènes Diffusion, vient de franchir un nouveau pas en mettant à la disposition de l’ensemble des éleveurs de notre pays des géniteurs de haut niveau génétique et disposant d’index génomique pour la race Holstein. De même, des géniteurs Charolais, testés sur descendance en France, sont les premiers taureaux indexés positivement à produire actuellement de la semence au Maroc dans le Centre de Fouarat.

 

el bada

     
     

Retour ¦
Page d'accueil