seminaire avicole


 

Evaluation génétique des bovins laitiers sous le modèle de lactation de référence et le modèle de contrôle individuel

I. Boujenane 1, M. Benbouajili 2, A. Tijani 3,
1 IAV Hassan II, Rabat, 2 Marjane, Marrakech
3 ENA de Meknès, Meknès

Jusqu’à un passé récent, l’évaluation génétique des reproducteurs laitiers se basait sur la production laitière par lactation de référence, c’est-à-dire la quantité de lait produite pendant les 305 premiers jours de lactation. Cette production est généralement calculée en utilisant les contrôles laitiers mensuels et en appliquant la méthode de Fleischman. Toutefois, cette approche souffre de plusieurs lacunes qui sont souvent évitées en utilisant directement les contrôles laitiers mensuels pour l’évaluation des reproducteurs. L’objectif de ce travail est de procéder à l’évaluation génétique des bovins laitiers sous le modèle de lactation de référence et le modèle de contrôle individuel appelé en anglais «Test day model».

L’étude a porté sur l’analyse de 2537 lactations réalisées entre 1996 et 2005 par 1458 vaches et de 21466 contrôles laitiers mensuels de la quantité de lait issus de 1655 vaches de race Holstein élevées au Domaine Agricole de Douiet.

La durée de lactation moyenne des vaches est de 340,5 jours, la production laitière par lactation de référence est de 7693,2 kg et la production laitière journalière est de 27,6 kg. La production laitière de référence est significativement influencée par le rang de lactation, l’âge au vêlage, la saison de vêlage et l’année de vêlage. Cependant, la production laitière journalière est significativement influencée par le rang de lactation, l’âge au vêlage, l’année de vêlage, le nombre de jours en lactation et le jour du contrôle. L’estimation de la répétabilité est de 0,26 pour la production laitière de référence et 0,34 pour la production laitière journalière. Les héritabilités estimées correspondantes sont respectivement de 0,26 et 0,11. Les moyennes des valeurs génétiques additives des vaches estimées par la méthode BLUP appliquée au modèle animal sont de 40,3 kg et 0,13 kg respectivement pour la production laitière de référence et la production laitière journalière. Le progrès génétique annuel estimé par le coefficient de régression de la valeur génétique additive de chaque animal sur son année de naissance est de 11,5 kg pour la production laitière de référence et 0,06 kg pour la production laitière journalière.

Il a été conclu qu’il est possible d’appliquer au Maroc le «test day model» pour l’évaluation génétique des bovins laitiers.

 

boujenane

     
     

Retour ¦
Page d'accueil