seminaire avicole


 

Expérience de l’Association Wallonne de l’Elevage (AWE - Belgique) en matière d’encadrement des éleveurs de bovins

C. Bertozzi, A. Gillon, C. Boccart, Association Wallonne de l’Elevage, Belgique


Créée le 20 janvier 2003 par la fusion d’un ensemble de sociétés wallonnes, l’Association Wallonne de l’Elevage (AWE) déploie aujourd’hui ses activités sur l’ensemble du territoire wallon, ainsi qu’au niveau international. Les objectifs de l’AWE sont simples: développer des outils informatiques au service de l’élevage, mettre à la disposition des éleveurs un encadrement technique de pointe et des reproducteurs de grande qualité. L’AWE a l’ambition de fournir à ses éleveurs le meilleur des services et l’accès aux technologies les plus avancées, dès qu’elles sont disponibles. L’AWE cherche en continu les évolutions et ruptures technologiques majeures dans le secteur de l’élevage.

Au cours des dernières années en Région Wallonne, une dynamique visant à diversifier la finalité du contrôle des performances et à fournir des outils de gestion aux éleveurs laitiers a été mise en place via les projets ValLait, OptiVal et OptiVal+ menés conjointement par l’AWE et par Gembloux Agro-Bio Tech de l’Université de Liège. Dans cette optique, le projet ValLait, via le développement d’une nouvelle méthode de modélisation des productions de lait, de matière grasse et de protéines (modified Best Prediction, mBP, Gillon et al., 2010), a permis la mise en place d’outils de suivi des productions au niveau individuel et à l’échelle du troupeau. Ces outils ont été validés et implémentés dans la nouvelle application du contrôle laitier (ValLait Concept).

Fort de l’expérience de ValLait, le projet OptiVal s’est orienté vers l’élargissement du champ des compétences du contrôle des performances. De part l’acquisition de nouvelles données (par exemple, la note d’embonpoint ou BCS pour Body Condition Score et le lactose), il a permis d’entamer des travaux sur des valorisations dans trois domaines non directement liés à la production: la gestion de l’alimentation, le suivi de la morphologie fonctionnelle et le management de la fertilité. Une prolongation du projet OptiVal, via le projet OptiVal+ a permis de concrétiser les travaux menés au cours du projet OptiVal et de développer trois outils pratiques de management des élevages laitiers wallons: le tableau de bord de l’exploitation et le concentré contrôle laitier.

L’année 2010 a vu la naissance d’un nouveau projet innovant dans la santé mammaire en partenariat avec la faculté de médecine vétérinaire de Liège. Ce projet vise à la mise en place pour la première fois d’une base de données de la santé mammaire centralisant les informations collectées par différentes structures wallonnes, ainsi que les données cliniques saisies par les éleveurs.

Tout dernièrement, l’AWE s’affirme sur le plan européen en tant que chef de file d’un projet Optimir (www.optimir.eu) qui regroupe 11 organismes de contrôle laitier et 7 unités de recherche zootechnique provenant de 6 pays européens. Ce projet vise au développement d’outils innovants de gestion de la rentabilité et la durabilité des exploitations laitières. Ma vache, est-elle gestante ? Couve-t-elle une mammite ? Quel est le statut de sa balance énergétique et de ses émissions de méthane ? Décrypter l’état physiologique d’une vache grâce à l’analyse fine du lait, c’est tout l’objet de ce projet de recherche et développement.

Enfin, l’AWE interagit également avec les centres de calcul de l’évaluation génétique laitière et allaitant de la région wallonne (membre Interbull) et intervient en partie dans ce processus d’évaluation génétique des bovins, y compris sur le volet génomique. Nous avons ainsi développé et valorisé avec nos partenaires une indexation propre à la Wallonie au travers d’un conseil informatisé d’accouplements raisonnés. Ce dernier fait l’objet d’un échange avec la Tunisie.

 

bertozzi

     
     

Retour ¦
Page d'accueil