seminaire avicole


 

Organisation de l’amélioration génétique des troupeaux laitiers dans le Souss Massa

Z. Annasser, Coopérative Souss d’Amélioration Génétique Bovine, Taroudant


L’avènement des unités pépinières en 1986 dans la région du Souss-Massa a été couronné par la création de la coopérative Souss d’Amélioration Génétique bovine (SAGB) qui, depuis cette date a pris en charge, dans le cadre de partenariat avec les départements du Ministère de l’Agriculture (l’ORMVA du Souss-Massa, la Division des Filières de Productions Animales), le programme d’amélioration génétique des troupeaux laitiers qui, en fait, figurait parmi les objectifs qui lui ont été assignés dans ses statuts de base.

Pour atteindre ces objectifs, la coopérative SAGB a mis en place des actions suivantes:

• L’importation de génisses pleines: la mise en place des troupeaux laitiers de race pure a été la première étape du programme d’amélioration génétique lancée par la coopérative en 1991. Ceci a été concrétisé à travers l’importation de génisses pleines Holstein et holsteinisées de haut niveau génétique en provenance de l’Amérique du nord et de l’Europe.

• L’insémination artificielle: depuis la prise en charge de cette activité en 1993, la coopérative a opté pour l’utilisation des semences issues de taureaux testés de manière à garantir la continuité du progrès génétique déjà amorcé à travers l’acquisition des génisses de race pure. Sur le terrain, la mise en place de l’insémination artificielle se fait par un réseau de circuits couvrant toute la zone géographique de la coopérative (quatre provinces).

Le graphique ci-dessous montre l’évolution de cette activité durant les douze dernières années.

• Le plan des accouplements raisonnés: pour garantir une utilisation efficiente des semences importées, il a été nécessaire de mettre en place le programme d’accouplement raisonné au niveau de certains troupeaux de la coopérative. La 17ème édition de ce programme a été réalisée durant la campagne 2010-2011 au cours de laquelle 115 troupeaux, soit 9540 femelles, ont été touchés.

• Le contrôle laitier: l’évaluation des performances des troupeaux laitiers, avec comme objectif à moyen terme, est de toucher le maximum d’éleveurs de la région et leur offrir des outils fiables de gestion technique et de sélection de leurs troupeaux a été prise en charge officiellement par la coopérative en 2008. L’organisation de cette activité dans le cadre du règlement du contrôle laitier mis en place par la Direction des Filières Agricoles au Ministère de l’agriculture qui prévoit la prise en charge de cette activité par les organisations professionnelles avec un droit de regard des directions régionales (Homme pivot) pour la validation des résultats. A ce jour, 100 élevages englobant 7450 vaches laitières sont touchées par cette opération. Les performances moyennes enregistrées sont de: 6900, 7100 et 7400 kg par lactation de référence (305 jours) respectivement pour les campagnes 2008-2009, 2009-2010 et 2010-2011.

A ce stade, l’indexation des vaches laitières sera la prochaine étape de notre programme, soit par le biais des performances enregistrées soit par la technique de la génomique comme méthode indirecte qui commence à faire ses preuves dans plusieurs pays. Cette étape peut être envisagée dans le cadre d’un partenariat entre les organisations professionnelles, la Direction des filières et les instituts de recherche, lequel partenariat va être la plate forme pour la concrétisation d’un programme national d’amélioration génétique concerté et soutenu avec des objectifs bien ciblés répondant aux attentes des uns et des autres.

D’autre part, il faut préciser que l’existence d’un système de gestion de données régional, débouchant sur une base de données nationale, est plus que jamais indispensable pour la valorisation des résultats par et pour tous les opérateurs concernés.

 

annassuer

     
     

Retour ¦
Page d'accueil