Maroc  Vulgarisation Morocco

Vulgarisation Bulletin de liaison du Programme National de
TRANSFERT DE TECHNOLOGIE
EN AGRICULTURE


 

Débat
Les conditions du succès de l'introduction d'innovations en milieu rural

 

Comment soumettre une innovation aux paysans? A qui la faute quand elle est refusée? A quelles conditions peut-elle être adoptée?

Certaines personnes croient que l'introduction d'innovations en milieur rural se heurte à la mentalité rétrograde des habitants, qui sont incapables de porter des changements dans leur existence parce qu'ils sont enfermés dans la tradition. au contraire, nous osons affirmer que les paysans ne sont pas du tout dénués du désir de changer, c'est à dire, en fait, d'améliorer leurs conditions de vie.

Il est clair, par contre, que certains échecs sont dus, au moins partiellement, à l'innovateur. Plus d'un qui s'improvise innovateur est en fait incapable d'aborder le milieu rural. Incapables de s'affranchir de leurs préjugés, certains innovateurs sont aveuglés et ne voient pas les problèmes réels et, pour cette raison, ne tient que des conclusions irréalistes qui n'expliquent rien.

Connaître le milieu

La personnalité même de l'innovateur peut faciliter ou, au contraire, être un frein à la réceptivité d'une innovation en milieu rural. Et il est très important, quand il s'agit d'introduire cette innovation, de chercher à savoir pourquoi ces sociétés préfèrent, dans telle ou telle circonstance, s'en tenir à leur technique routinière plutôt que d'adopter des techniques modernes.

Pour réussir à introduire un changement chez les paysans, la première condition est donc d'avoir des innovateurs bien formés. Connaître le milieu rural suppose une formation spécifique en ce qui concerne la mannière d'aborder le paysan, de connaître ses besoins, ses aspirations, ses attitudes, en un mot, de connaître sa vie psycho-sociologique telle qu'elle est influencée par son milieu et sa culture.

Trois conditions pour réussir

Supposons que l'agent de développement soit bien formé et qu'il connaisse à fond le milieu où il doit travailler; cela ne suffit pas pour introduire des innovations dans le milieu rural. Il reste encore trois conditions essentielles pour réussir dans cette entreprise.

1/ La connaissance à fond de la nouveauté que l'on veut introduire. On doit l'avoir expérimentée et être certain qu'elle donnera des résultats tangibles.

2/ Les nombreux contacts entre l'innovateur et les gens du milieu concerné afin de créer un climat de confiance réciproque.

3/ En dernier lieu, une innovation ne sera acceptée que lorsque le milieu aura eu le temps de l'observer, de la juger et de l'expérimenter. Si on ne constate pas l'utilité d'un changement, celui-ci sera forcément rejeté.

"Savoir être" et savoir faire

En guise de conclusion, nous osons prétendre que la réussite d'une innovation dans les milieux ruraux dépend de la culture de l'innovateur, c'est-à-dire de son "savoir-être" et de son savoir-faire.

Le milieu rural étant un milieu très complexe, le technicien doit avoir une connaissance polyvalente en matière de développement rural. Cette connaissance fera de lui un catalyseur.

 
Par Mangoni Minos
Technicien en Développement Rural
(Source: Grain de Sel -n°8- Déc. 1997)


  ...Retour au sommaire du BTT n°47...

 


Page d'accueil
¦
Comité
¦
Programme
¦
Bulletin
¦
Données Générales
¦
Agenda
¦
Autre sites

© 1998, Bulletin réalisé à l'Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II,
Responsable de l'édition: Prof. Ahmed Bamouh
Programme National de Transfert de Technologie en Agriculture (PNTTA)
B.P:6446-Instituts, Rabat, Maroc
Tél-Fax:(212) 37-77-80-63